• es
  • fr
  • en
  • ca

Antoni Amatller Costa venait d’une lignée d’agriculteurs de Molins de Rei que l’on peut remonter jusqu’au XVIème siècle. Au temps de la Révolution Française, son grand-père Gabriel Amatller i Mas (1768 – 1830) , le plus jeune de huit enfants de paysans fortunés de Molins de Rei, partit à Barcelone pour y trouver un travail. Barcelone était encore encerclée par sa muraille. Le 5 juin de 1794, comptant déjà comme citoyen de la capitale et inscrit comme chocolatier, il se maria avec Antonia, fille d’un autre chocolatier, Domingo Ràfols. Peu après, il ouvrit son atelier artisanal dans une maison louée, celle où il vivait, à la rue Manresa, près de Santa Maria Del Mar. Malgré l'époque difficile des Guerres Napoléoniennes, l’entreprise prospéra et très tôt, il put devenir propriétaire de son domicile.


En 1830, Gabriel meurt, et son entreprise passe en mains de ses deux fils, Antoni (1812 – 1878) et Domingo (1814 – 1877) Amatller Ràfols. Ensemble, ils continuèrent à développer l’entreprise dans cette Barcelone encore étouffée par les murailles, mais qui commençait à ressentir les prémices de la Révolution Industrielle (la construction du train Barcelona- Mataró, les cheminées du Poble Sec). Eux aussi participeront à ce processus qui transformera la ville tout en construisant leur première usine de 50 travailleurs. On pourrait les considérer comme les co-protagonistes du mouvement qui ont réussi l’approbation du décret de démolition des murailles (27 juin 1843) et après ça, la mise en place du Plan Cerdà pour l’Eixample de Barcelone.

Rosend Nobas:
portrait de Antoni Amatller Ràfols


Guesdon

décret du 27 juin 1843

décret du 8 juillet 1843

Ildefons Cerdà : projet de réforme de l'Eixample de Barcelone

Ús de cookies

Aquest lloc web utilitza cookies perquè tingueu la millor experiència d'usuari. Si continua navegant està donant el seu consentiment per a l'acceptació de les esmentades cookies i l'acceptació de la nostra política de cookies, cliqueu l'enllaç per a més informació.

ACEPTAR
Aviso de cookies